La culture japonaise est reconnue pour sa particularité à mettre de la lumière sur les détails afin de créer des ensembles harmonieux et esthétiques. Parmi les nombreux domaines culturels qui attirent l’attention au Japon, le jardinage est un art auquel les Japonais attachent un intérêt particulier. Cet intérêt se manifeste par une représentation symbolique et miniature de la nature dans les jardins. C’est de cet art qu’est né le pas japonais. Le pas japonais est l’un des composants majeurs du jardin japonais dont la signification originelle est : « pierres volantes ». Les pas japonais représentent un ensemble de dalles disposées de manière isolée pour former un chemin de jardin régulier ou irrégulier. Ces dalles peuvent être de dimensions, de couleurs, de formes et de matériaux variés. Leur usage présente de nombreux avantages. Pour poser des pas japonais, il faut prendre en compte des critères particuliers que nous avons pris le soin de vous présenter dans les lignes de cet article.

Pourquoi opter pour des pas japonais ?

Le choix du pas japonais dans la mise en place d’un jardin ne prend pas en compte que le côté esthétique. Il répond à des attentes bien plus pratiques tels que la protection des espaces verts, les déplacements plus faciles et sécurisés…

Des déplacements sécurisés et des accès plus praticables 

Avec les pas japonais dans le jardin, les déplacements d’un lieu à un autre en passant par le jardin sont plus aisés. Avec des matières antidérapantes telles que le granit ou la pierre, lors des saisons pluvieuses les déplacements dans le jardin se font en toute sécurité.

La protection de la pelouse

Un jardin avec une belle pelouse attire forcément l’admiration. Pour obtenir un pareil résultat, il est important de prendre soin de votre pelouse. L’une des meilleures méthodes pour la bonne conservation d’une pelouse est de veiller à empêcher que le gazon soit foulé très régulièrement afin de favoriser la préservation de sa beauté externe. Le pas japonais permet de se promener dans le jardin, de le traverser sans avoir à marcher sur la pelouse ou dans les parterres de fleurs…

Une touche esthétique à ne pas négliger

Outre les avantages cités plus haut, il faut mettre l’accent sur le fait qu’une allée de pas japonais dans le jardin apporte une touche décorative très intéressante. En fonction des types de dalles utilisées et de leur disposition, les allées de pas japonais apportent une structure élégante et naturelle à votre jardin. Il est possible pour des effets plus accrocheurs de fabriquer soi-même ses dalles japonaises.

Et si vous fabriquez vous-même vos pas japonais ?

Les pas japonais se vendent sur le marché. Vous pourriez en trouver à moindre coût. Mais voici la section DIY de cet article. Un petit « Do It Yourself » pour réveiller votre créativité et la satisfaction de posséder une pièce unique et originale. La règle de base est simple. Il vous suffira pour la suite d’adapter votre création à vos envies et d’y apporter les particularités qui répondent à vos désirs.

Quels matériaux pour faire un pas japonais ?

La fabrication de pas japonais requiert l’utilisation de matériaux spécifiques. Aujourd’hui, les pas japonais sont disponibles en plusieurs différents matériaux. Il existe des dalles faites en pierres naturelles, en calcaire, en granit, en résine imputrescible, en béton moulé, en bois…

Pour faire vos pas japonais, rassemblez les matériaux suivants :

  • Le ciment ;
  • Le sable ;
  • Les fibres renfort en béton ;
  • La plaque de plastique souple ;
  • Le couteau ;
  • Scotch ;
  • Pour un peu de fantaisie, de grandes feuilles d’arbre épaisses 

Réaliser vos pas japonais

Pour réussir vos pas japonais, fais maison, il suffit de suivre avec précision les différentes étapes de fabrication que voici :

  • Réalisez les moules en découpant dans le plastique souple des bandes de 3x1OOcm et assemblez les deux bouts avec le scotch ;
  • Posez dans chacune des moules, une feuille d’arbre ;
  • Lorsque c’est fait, mélangez le ciment le sable et les fibres avec de l’eau ;
  • Renversez le mélange obtenu dans les moules de manière à les remplir à ras bord ;
  • Laissez durcir pendant deux jours et démouler vos pas : ils sont prêts à être posés.

En quoi consiste une bonne pose de pas japonais ?

Selon vos capacités de bricolage, vous êtes libres de vous en occuper vous-même ou de faire appel à un professionnel du terrassement comme Fgloutis.

La pose de pas japonais répond à des règles spécifiques. Pour le faire, il faut nécessairement les outils et produits suivants : la pelle-bêche, le gazon à semer et la débroussailleuse (un coupe-ordure ferait aussi l’affaire).

Définir l’emplacement idéal

Cette première étape consiste à déterminer l’emplacement des dalles et à définir la forme de l’allée de pas japonais en vue de construction. Pour plus de précision dans les prévisions, installez provisoirement vos pas japonais le long de la délimitation de l’allée. Vérifier ensuite en marchant sur les dalles que la distance entre ces dernières permet une marche naturelle aisée. Faites des aller-retour pour vous assurer de la bonne disposition des pas japonais.

Creuser l’emplacement

L’étape précédente franchie, il va vous falloir à présent délimiter le contour de chaque pas japonais à l’aide d’une pelle-bêche. La profondeur du trou à creuser doit être définie par la hauteur du pas japonais à utiliser. 

Poser les dalles 

À ce niveau du processus, posez les pas japonais dans leur emplacement et tassez-les de manière à bien les ancrer au sol.

Parfaire les finitions

Pour une pose parfaite et réussie, la finition ne doit pas être négligée. En effet, après la pose, passer un coup de balai sur les pas japonais. Ensuite, pensez à embellir le travail abattu en recouvrant votre allée de gravillons. Cela apporte une agréable note finale au travail accompli. Et pour les yeux, le résultat ne serait que pur régal.

Quelques mots sur l’entretien des pas japonais

L’entretien des pas japonais est facilement réalisable. Le but est de préserver l’aspérité du matériau des dalles utilisées. Ainsi donc, le nettoyage de vos pas se fera tout simplement avec de l’eau, un balai-brosse et du savon. Pour une allée grande, le tuyau d’arrosage est idéal pour l’accomplissement d’un travail moins pénible. Seulement, il est important de ne pas utiliser un nettoyeur haute pression au risque de porter atteinte à l’intégrité de la dalle.