Lorsque les travaux de terrassement et de construction sont finis, on se retrouve toujours avec un excédent de terre encombrant parce qu’on ne sait pas quoi en faire. Il existe des professionnels qui se chargent d’évacuer votre surplus de terre. Mais retenez bien que ce service n’est pas gratuit. Débourser pour se débarrasser d’un excédent de terre qui ne servira à rien ? Quand on considère la somme à débourser, on se rend compte qu’il est plus avantageux de chercher des moyens moins couteux de libérer son espace de cette terre en surplus. Voici quelques astuces de la part de Fgloutis spécialiste du terrassement à Belfort qui vous permettront de vous débarrasser gratuitement de votre terre. 

Que faut-il savoir concernant l’évacuation de la terre ?

Pour mieux définir ce que vous ferez avec l’excédent de votre terre, il est important d’en savoir un peu plus sur l’évacuation de terre après travaux. L’évacuation de terre est un procédé qui consiste à aménager un chantier une fois la construction finie en le déblayant. Généralement, ce sont les restes de terres et de gravats qui sont évacués.

Tous les excédents de terre ne s’évacuent pas de la même façon. Tout dépend de la nature de la construction, le type de terrain et le lieu des travaux. Pour les travaux de terrassement, l’équipe qui a exécuté ces travaux doit normalement insérer dans le devis le prix de l’évacuation des déchets après travaux.

Quel est le prix à payer si vous faites appel à des professionnels de l’évacuation ?

Lorsque vous appelez des professionnels, votre terre sera prise en charge de façon efficace. Mais, notez bien que votre portefeuille va aussi y passer. La détermination du prix de l’évacuation de la terre se fait sur la base de plusieurs différents critères que sont :

  • La nature de la terre à évacuer ;
  • Le volume de la terre à enlever ;
  • L’accessibilité au chantier ;
  • La distance entre le chantier et le lieu de dépôt de la terre ;
  • Les équipements utilisés et le prix à la déchetterie ;     
  • L’entreprise chargée de l’évacuation.

Lorsqu’on se base sur ces critères, le tarif de l’évacuation de la terre se situe entre 7 et 25 euros par mètre cube.

Le prix de l’évacuation de terre brute varie entre 7 et 10 euros par mètre cube. En ce qui concerne l’évacuation du sable, le prix s’évalue entre 15 et 20 euros par mètre cube. 

Faites-le vous-même

Vous pouvez bien évidemment vous charger d’évacuer le sable par vous-mêmes. Mais retenez, qu’il s’agit d’une tâche ardue qui va non seulement prendre de votre temps et de votre énergie, mais elle va également exiger de vous des dépenses pour des locations d’engins.

Pour louer une benne par exemple, il faut prévoir entre 350 et 700 euros. Pour évacuer le sable, l’utilisation de l’excavatrice aspiratrice est courante. Il s’agit d’un engin doté d’un moteur très puissant pour enlever les gravats d’un chantier à la fin des travaux de construction que vous pourrez louer. La location de cet engin est évaluée entre 1300 et 2000 euros par jour. Au bout du compte, tout calcul fait, il est préférable d’avoir recours à des professionnels. Et si on vous disait qu’il est possible non seulement de procéder à l’évacuation de vos excédents de terres gratuitement, mais également de tirer un certain avantage pécuniaire de cette opération ?

Comment vous débarrasser de votre surplus de terre gratuitement ?

Avant d’entreprendre tous travaux d’évacuation, contacter votre mairie pour connaitre les modalités et la réglementation en vigueur dans votre région. Cela vous permet de mener votre projet à bien et dans les règles de l’art. Voici quelques astuces pour évacuer gratuitement la terre que vous avez en surplus.

Votre entourage en a peut-être besoin

Ce n’est certainement pas parce que vous n’avez plus besoin de ce surplus de terre qu’il est inutile. Autour de vous, quelqu’un en a peut-être besoin. Il suffit d’en parler autour de vous et vous trouverez, un ami, un voisin ou un membre de la famille qui en a besoin. Vous pourrez vous évacuer votre terre sans avoir à débourser le moindre centime.

Si vous ne trouvez personne autour de vous, pensez à passer une annonce sur des sites de vente en ligne ou sur les réseaux sociaux. On est à une époque où les choses les plus insolites se vendent facilement. Vous trouverez forcément quelqu’un qui pour une raison ou une autre a besoin de ce dont vous voulez vous débarrasser. 

Par cette méthode, vous n’aurez à payer ni le déplacement ni le transport de la terre. Vous libérez votre espace tout en apportant votre aide à une personne. N’est-ce pas là l’expression imagée de « faire d’une pierre deux coups » ?

Pour intéresser les personnes à qui vous proposer de venir prendre votre surplus de terre, vous devez vous assurer que l’accès à votre tas de terre est simple et dégagé pour charger la terre dans les camions. En période d’hiver ou en saisons de pluie, il vous sera difficile d’attirer l’attention de potentiels preneurs à cause de la dureté du temps et de la manipulation difficile de la terre.

Vous avez dit terre végétale ?

La terre végétale est la terre naturelle qu’on retrouve dans les jardins et partout dans la nature. C’est une terre qui n’est pas intoxiquée. Une terre aussi fertile est prisée par les agriculteurs et même par des amateurs de jardinerie. Non seulement vous pourrez évacuer votre terre sans rien débourser, mais vous pourrez également en tirer un certain prix en la vendant à une pépinière par exemple. 

Vous pourrez également stocker toute cette terre afin de la réutiliser plus tard. La terre végétale représente essentiellement les vingt premiers centimètres d’un sol. Ainsi, lorsqu’elle est prélevée avant le début de la construction d’un chantier, il est avantageux de la stocker pendant le temps du chantier afin de pouvoir la réutiliser à la fin de la construction. Il suffit d’organiser le chantier de manière à prévoir un espace ou toute cette terre sera rangée pour ensuite servir dans l’endroit qui servira de potager.